VENDANGE 

du 4 au 14 octobre, pour partie à la main

VENDANGE

VINIFICATION

ET ELEVAGE

FERMENTATION

alcoolique en barriques ouvertes (50 % de la récolte), fermentation malolactique en barriques (100 %)

ÉLEVAGE 

durant 13 mois, 41 % de bois neuf

ASSEMBLAGE

ASSEMBLAGE

de cabernet-sauvignon 38 %, merlot 51 %, cabernet franc 10 %, petit verdot 1 %

PRODUCTION

de 34 000 bouteilles

13,5 % vol.

PRODUCTION

ET DEGRE

Château Hourtin-Ducasse 2016

Sensualité

Obtenir la fiche technique

MENTIONS

  • Editor's Choice de Wine Enthusiast, noté 91

  • Noté 91 en échantillon sur barrique par Wine Enthusiast

  • Noté 90 par Gilbert & Gaillard

  • Une médaille d'argent au Decanter Asia Wine Awards 2018, à Hong Kong

  • Une médaille de bronze aux concours des Vignerons Indépendants 2019

  • Une médaille d'argent au concours Féminalise 2019, à Paris

  • Une médaille de bronze aux Decanter World Wine Awards 2019, à Londres

file_21.png

LA CAMPAGNE

Tout commença par un hiver sans froid ni gelée ; pas de quoi assainir les sols, reposer les plantes et stopper toute velléité de pousse trop précoce. Le printemps apporta une pluviométrie record et le mildiou apparut fin mai ; une lutte précise et ciblée (accompagnée d’un peu de chance) permit de s’en protéger. A partir de fin juin, un grand ciel bleu, des températures agréables en journée et fraîches la nuit laissèrent la vigne se développer confortablement avec une pousse régulière et homogène. Fin juillet, la vigne était magnifique malgré le déficit d’eau consécutif à l’absence totale de pluie en juillet (inédit à Bordeaux) ; les excès d’eau du début de l’année aidèrent sans doute à protéger du stress hydrique. La sécheresse du mois d’août engendra des retards de maturité et une grande disparité au sein d’une même grappe, même à l’œil ! Les 30-40mm d’eau de la mi-septembre permirent au cycle de maturation de redémarrer mais il fallut attendre, attendre, attendre… jusqu’au début du mois d’octobre pour que les grappes eurent enfin des maturités homogènes. Les vendanges commencèrent le 4 octobre par les merlots, puis les cabernets-sauvignons et les cabernets francs ramassés pour Les Roses de Marie, le 5 et 6 octobre. Une semaine plus tard certaines parcelles de cabernets-sauvignons et les petits verdots pour le château-hourtin-ducasse furent ramassés. Et finalement, c’est à la machine que nous terminâmes rapidement les 13 et 14 octobre, juste avant les orages. Résultat : des degrés élevés pour l’ensemble de la récolte, de très belles couleurs pour les merlots, des peaux épaisses pour les cabernets-sauvignons et déjà beaucoup de longueur pour les cabernets francs. La moitié de la vendange fut mise en cuves, l’autre moitié en barriques dès les fermentations alcooliques pour un travail au plus près du fruit.

Ça se réchauffe, et pourtant...

DEGUSTATION

12 décembre 2020
jour fleurs
Marc Quertinier,
oenologue

Robe brillante assez soutenue.

Nez fruité (fruits rouges mûrs), fumé, épices douces (curcuma, safran), floral, complexe. Le nez se développe à l’air : fruits mûrs, mentholé, fin vanillé, boisé fondu.

Bouche charnue, longue, pleine. Bonne structure tannique. Fine matière.

De l’éclat. Bonne tenue à l’air. Stylé.

Harmonies : terrine de canard aux noisettes, carpaccio de magret de canard (gros sel et huile d’olive), risotto

à la milanaise, daube de joue de bœuf, lamproie, comté, poire au vin…

POUR AJOUTER LE MILLESIME 2016 À VOTRE PANIER

chateauhourtinducasse new logo complet.p