VENDANGE

VENDANGE

du 25 au 30 septembre

et du 8 au 15 octobre

ASSEMBLAGE

ASSEMBLAGE

de cabernet-sauvignon 53 %, merlot 40 %, cabernet franc 5 %,  petit verdot 2 %

VINIFICATION

ET ELEVAGE

FERMENTATION

malolactique en barriques (100 %)

ÉLEVAGE

13 mois en barriques dont 45 % de bois neuf

PRODUCTION

de 60 000 bouteilles

12,5 % vol.

PRODUCTION

ET DEGRE

Château Hourtin-Ducasse 2007

LE fruit

Obtenir la fiche technique

  • Une recommandation au Decanter World Wine Awards 2009 de Londres

  • Cru Bourgeois, classement 2003

  • Sélectionné prix d’honneur guide Dussert-Gerber 2016

  • Une médaille de bronze au concours Féminalise 2010 à Beaune, en France

  • Sélectionné Vigneron d’Or par le guide Gilbert et Gaillard 2012. Noté 85/100

MENTIONS

file_21.png

LA CAMPAGNE

Après un hiver doux et sec, le débourrement a été précoce : dernière semaine de mars pour les merlots et première semaine d’avril pour les cabernets. Cette précocité a rendu la vigne vulnérable et la campagne 2007 complexe à conduire jusqu’à la fin des vendanges.
À partir de la mi-avril, le temps instable nous a amenés à fractionner les traitements, particulièrement ciblés, et ainsi à les multiplier.
La floraison, le 10 mai, également précoce, a été caractérisée par une grande disparité, aussi bien entre les cépages que pour un même cépage dans une même parcelle. La persistance de ce temps instable a même engendré de la coulure sur certains cabernets-sauvignons.
Pendant l’été, frais et humide, des travaux sur chaque pied de vigne (échardage, effeuillage, éclaircissage …) ont apporté l'homogénéisation des maturités des pieds une bonne protection pour préserver le potentiel du millésime. Les fortes précipitations de la deuxième quinzaine d’août, près de 100 mm, ont ralenti la croissance de la vigne ; mais le mois de septembre, particulièrement sec et ensoleillé, a permis de rattraper le retard. Les vendanges se sont déroulées du 25 septembre au 16 octobre. Les raisins étaient petits, très concentrés et donnant peu de jus. 500 hl ont été récoltés. Nous avons alors procédé à des macérations pré-fermentaires à froid, suivies de fermentations alcooliques rapides, le tout conduisant finalement à un vin de belle couleur et de belle matière… un vin à beau potentiel, mais en très petite quantité.

Trop tôt, trop fragile... mais quel fruit !

DEGUSTATION

Teinte cerise orangée avec une intensité honorable pour le millésime.
Café, pivoine, poivron rouge viennent décrire un nez complexe. Des notes de fenouil se mélangent au fumé.
Bouche à la fois pleine et délicate. Pas un monstre de concentration mais beaucoup de délicatesse avec une belle empreinte aromatique. À son apogée, phase plateau. 
Températures de service : 16 – 17° C.
Harmonies : ris de veau aux girolles, salade de seiches grillées au balsamique, côte de veau à la crème et ses carottes vichy, vacherin glacé à la fraise… 

5 septembre 2018
jour feuilles
Marc Quertinier,
œnologue
chateauhourtinducasse new logo complet.p