En Primeur

Le 2019, à venir…

Système bordelais dans l'âme, la période dite des primeurs consiste à présenter au marché les vins nouveaux, c'est-à-dire ceux de la dernière vendange. Traditionnellement, cette grande messe médiatique se déroule début avril, et voit la “planète vin” débarquer dans les châteaux pour goûter ce nouveau millésime. Pour un néophyte, il est difficile d’évaluer ce que donnera tel ou tel vin lorsqu’il sera disponible après sa mise en bouteilles, dans plus d’un an, alors qu’il vient juste d’être assemblé, n’a vécu que 3 ou 4 mois en barriques et que son élevage n’est pas terminé. C’est pourquoi ce marché était réservé aux pros, seuls capables de prendre le risque d’acheter en imaginant le futur. Mais pour vous qui connaissez depuis longtemps le château-hourtin-ducasse, qui croyez dans la richesse de notre terroir mais aussi dans l’originalité et les particularités de chaque millésime, nous vous proposons d’acheter comme les professionnels.

Où en est le 2018 ?

La campagne…

La campagne commence par une période de pluie exceptionnellement longue (novembre à juillet !) avec fin mai deux averses de grêle qui heureusement nous épargnent (ouf !). Cette forte humidité associée à des températures élevées préparent le terrain pour des attaques de mildiou qui dureront tout l’été ; des traitements plus nombreux, une vigilance de chaque instant et, d’après les experts, la perte incontournable d’une partie de la récolte pour tous ceux qui n’étaient pas en « conventionnelle ». Heureusement, la fin de saison est sèche et ensoleillée et seule la quantité est impactée. La qualité est au rendez-vous et les petits volumes sont même un avantage, permettant de ne pas bloquer la maturation lors des fortes chaleurs du mois d’août. Les vendanges débutent le 18 septembre avec les parcelles retenues pour Les Roses de Marie et se terminent avec les tout derniers merlots le 28 septembre.Une météo clémente permet de vendanger au rythme des maturités, avec des journées chaudes et des nuits fraîches favorables à la concentration aromatique et phénolique. Nous n’avons pas cédé à la tentation, due au joli temps, d’aller chercher encore plus de maturité ; nous risquions des arômes confiturés, de faibles acidités et des degrés anormalement élevés, donc des vins déséquilibrés. Les baies sont assez petites avec des peaux épaisses et mûres offrant une couleur impressionnante. Les fermentations alcooliques se déroulent sans encombre avec 57 % en barriques ouvertes et 12 % en barriques fermées. Les fermentations malolactiques sont un peu capricieuses et trainent en longueur pour quelques barriques ! Nous avons donc une belle matière première laissant présager un vin concentré, rond et équilibré, mais ce n’est qu’après l’assemblage que nous saurons si nous sommes face à un de ces « grands millésimes ».

En résumé…

Vendanges : mécaniques du 25 au 28 septembre

Assemblage (en cours) : cabernet-sauvignon 42 %, merlot 45 %, cabernet franc 12 %, petit verdot 1 %

Vinification et élevage : fermentation alcoolique en barriques ouvertes (57 % de la récolte) et barriques fermées (12 %), fermentation malolactique en barriques (100 %). 18 % de barriques neuves

Dégustation (7 mars 2019, jour feuille – Mathieu Huguet œnologue)
Un assemblage à la teinte profonde et offrant une grande puissance aromatique mêlant minéralité et fruité
La bouche présente une trame tannique « tubulaire » qui ne cesse d’évoluer sur le palais.
À ce stade de l’élevage un léger creux se fait sentir en milieu de bouche.
En devenir...

Les primeurs 2019 seront livrables en octobre 2020. La commande de primeurs doit être supérieure ou égale à 60 bouteilles. L’acompte de 6 € par bouteille se règle à la réservation, le solde avant livraison, lors de notre relance pour validation de votre adresse de livraison.

 

Aucun produit ne correspond à la sélection