Les millésimes
  1. 1999
  2. 2000
  3. 2001
  4. 2002
  5. 2003
  6. 2004
  7. 2005
  8. 2006
  9. 2007
  10. 2008
  11. 2009
  12. 2010
  13. 2011
  14. 2012
  15. 2013
  16. 2014
  17. 2015
 

Château Hourtin-Ducasse 2008

2008

Mentions

Sélectionné par Bettane+Desseauve, guide 2016. Noté 14,5/20
Une recommandation au Decanter World Wine Awards 2010 de Londres
Sélectionné en Chine Simply Bordeaux 2011
Sélectionné Cru Bourgeois, normes 2009
Sélectionné prix d’honneur guide Dussert-Gerber 2016
Une sélection *** au What Food? What Wine? 2012, avec le chicken tikka masala
Une sélection *** au What Food? What Wine? 2012, avec le rump steak and fries
Sélectionné Vigneron d’Or par le guide Gilbert et Gaillard 2012. Noté 85/100

La campagne

Malgré un débourrement tardif, la vigne avait suffisamment poussé pour subir, le 7 avril, une gelée. En mai, frais et pluvieux, la vigne prend du retard et subit les attaques répétées des maladies cryptogamiques. La fleur démarre le 4 juin et s’étale jusqu’à la fin du mois. La fécondation se faisant mal on ne tarde pas à constater de la coulure, hétérogène, principalement sur les vieux merlots. La véraison ne débute que le 1er août et s’étale jusqu’à la fin du mois alors que le mildiou est omniprésent, nous poussant à continuer une protection renforcée. Juillet est correct, mais sans grosses chaleurs, août a un ensoleillement réduit avec des températures basses et une pluviométrie élevée.
Tout semblait donc réuni pour condamner le millésime mais l’été indien, à partir du 14 septembre, a renversé progressivement la situation. Le vent de nord, des températures diurnes supérieures à 25° C et des nuits fraîches ont bloqué le développement des champignons, fait monter les degrés et avancer la maturité phénolique. Ce beau temps a permis d’attendre au maximum pour aboutir à des vendanges très longues du 24 septembre au 10 octobre. Les grappes ont présenté tous les stades, du vert au parfaitement mûr et notre table de tri a été un atout majeur pour éliminer les avortons préjudiciables à la qualité.
Le rendement a été très faible, mais après la seconde fermentation malo-lactique, la suavité et la complexité des tanins se sont révélées.

Assemblage

Cabernet-sauvignon 62 %, merlot 30 %, cabernet franc 5 %, petit verdot 3 %

Production

60 000 bouteilles

Dégustation (20.09.15) - Marc Quertinier, oenologue

Robe soutenue jeune.
Nez fruité (pâte de fruits noirs), un peu sauvage. Quelques touches grillées boisées qui éclairent ce vin un peu sérieux.
Vin construit sur des tanins, un peu austère et traditionnel. Charnu, plein, serré, tannique. L’égayer avec les mets.
Harmonies : côte de veau à la crème et aux morilles, côte de bœuf au gros sel, selle de chevreuil sauce poivrade…, beaufort, brie…

Château Hourtin-Ducasse 2008 75 cl, bouteille épuisé
13,00 €
Château Hourtin-Ducasse 2008 1,5 L, magnum
27,00 €
Château Hourtin-Ducasse 2008 3 L, double magnum
68,00 €